presse

C’est écrit dans la presse… 

Les agitateurs du livre romand sont en effet bien décidés à réviser la notion de qualité et de classement des genres littéraires en proposant des textes aussi éclectiques qu’insolites. Autant de livres à l’état brut, dans lesquels on ne cherche pas à vernir les écritures d’un glacis éditorial. – Le Temps, 07.01.2016

Pas la peine, donc, de chercher parmi leurs favoris le petit air poseur de l’écrivailleur ou cette façon désinvolte que l’on croise aux vernissages littéraires. Non, les écrivains de Torticolis et frères sont informaticiens, père de famille, étudiant, anonyme.  – Le Courrier, 21.12.2014

Les atypiques éditions Torticolis et frères basées à La Chaux-de-Fonds, publient trois premiers recueils de poésie. Les deux premiers sont plein d’imperfection et de grâce, touchent par leur pureté. – L’Hebdo , 24.09.2014

Torticolis, ça ne ressemble à rien de connu. Ça publie des bouquins au prix coûtant, ça se veut sans ligne éditoriale précise, ça revendique sa totale liberté de choix et, chose rare par les temps qui courent, ça se porte à merveille. – Vigousse 13.12.2013

Créées en 2012 avec l’intention de publier des auteurs régionaux, ces éditions ont rapidement constitué un catalogue riche et original, se distinguant par une sélection exigeante et un suivi attentif des auteurs. – A propos, Le journal du Parlement, 12.2013

Avec Alexandre Correa et Tristan Donzé, les deux coéditeurs chaux-de-fonniers des éditions sérieuses et sympathiques Torticolis et Fères, ça commence sur le ton de la plaisanterie. Et on finit par parler littérature, liberté, émotion. […] En 13 titres, le parcours est déjà un succès. […] Torticolis casse les moules. […] Torticolis casse aussi les prix. – L’Impartial 27.11.2013

La qualité de la littérature ne se trouve que dans la littérature, tout le reste n’est que comédie sociale. Extrait du manifeste de Torticolis et Frères, cité par Josée-Anne Paradis dans Le Libraire 6-7-8.2013

Nos deux éditeurs, par ailleurs aussi actifs dans l’écriture, firent suivre ce premier livre de deux autres, écrits par leur propre plume. De fil en aiguille, le mot passe, d’autres personnes se greffent au projet, présentent leurs textes. Et comme je vous le disais, en deux ans d’activité, treize beaux ouvrages. On saute de poèmes en romans, les écritures sont très différentes, le champ des possibles ouvert par la maison est très large. […] Le processus d’édition est donc non-conventionnel. – Journal alternatif de Bienne, 2013

Les éditeurs chaux-de-fonniers de Torticolis et Frères sont des passionnés publicistes en littérature. Revendiquant leur originalité et leur amour du texte d’auteur avec force et humour, ils refusent de se cantonner à un genre, un courant, une école. La littérature mérite parfois de se tordre le cou. – Le Quotidien Jurassien 4.7.2013

Le stand [au Salon du livre de Genève], une table en fait, est si petit que les éditeurs appâtent le lecteur dans le couloir. – L’Impartial 6.5.2013

Elle [la maison d’édition Torticolis et Frères] veut que la littérature soit accessible à tous et fixe donc des prix bas pour les livres qu’elle édite. Elle n’entend pas se faire de l’argent sur le dos de l’auteur, qu’elle laisse d’ailleurs assez libre dans ses choix artistiques. – Le Journal du Jura 25.5.2013

On se retrouve dans ces idées qui partent dans tous les sens. C’est plus une attitude. […] La démarche des deux hommes est peu fréquente. – L’Impartial 25.4.2013

Les libraires se sont enthousiasmés pour l’artisanat de Torticolis et Frères. – L’Hebdo 14.2.2013

Trois auteurs, trois livres, trois démarches littéraires qui n’ont plus rien de cette suissitude qui ennuie les lecteurs. Il serait temps qu’ils se réveillent, d’ailleurs, les lecteurs, car voici des récits qui bousculent les neurones. – Le Quotidien Jurassien 31.1.2013

Chez Torticolis et Frères, on ne parle pas de rentabilité, on vend les livres à un prix défiant toute concurrence et on propose un produit dont le costume austère dissimule quelques surprises pour le moins pétillantes. – Le Quotidien Jurassien 410.2012

L’écrivain parle de cette aventure éditoriale à deux comme un antidote au conformisme littéraire. […] Notre ligne éditoriale repose sur notre subjectivité, nos goûts qui se recoupent, nos coups de coeur. Il faut que cela apporte quelque chose comme une force d’écriture, quelque chose qui raidit un peu la nuque. – Le Journal du Jura 4.8.2012

Fondateurs de Torticolis et Frères, Alexandre Correa et Tristan Donzé tendent à transposer dans le domaine éditorial un certain esprit « do it yourself » hérité de l’univers de la musique rock dont ils sont issus. – Le Temps 30.6.2012

Plumitifs à l’âme de pirates, eux ont choisi de ne pas naviguer dans ces eaux troubles. – L’Impartial 15.5.2012

Les commentaires sont fermés.