Antoine Rubin

Antoine Rubin est né en 1990 dans le biotope du vallon de St-Imier qui produit principalement de vieilles usines, des nappes de brouillard redoutables et de splendides dépressions nerveuses. Masterisé en anthropologie, il partage aujourd’hui son domicile entre Bienne et les quais de gare de Suisse où il poursuit volontiers, une idée perdue ou un joyeux vagabondage.

Membre du très collectif « Les écrieurs », Antoine Rubin s’écrie quelquefois sur de nébuleuses scènes régionales. Il sort en 2013 « Le Chant des containers » aux Éditions du Noyau à Bienne. S’il était question de cargo rouillé et de couches de pétrole, « Wanderlust » nourrit les végétations qui poussent dans nos zones industrielles intimes, idéalise un coin de nature, et surtout, crève de l’envie irrépressible de foutre le camp. Antoine a publié son mémoire «Et il y a ceux des forêts» (coll. Ethnoscope), suivi anthropologique, durant deux ans, de trois hommes vivant dans la forêt.

 

 

Les commentaires sont fermés.