José Gsell

José passe son enfance dans plusieurs villages du Jura bernois, puis s’exile à Bienne. Après l’interruption de ses études, c’est dans le monde des squats qu’il fait ses armes. Plusieurs années de créativité au jour le jour le mènent à reprendre une formation, au sein de l’Institut littéraire suisse. Depuis, il partage son temps entre écriture, vie communautaire, travaux de subsistance et voyages sac au dos.

Autres publications: « Montagnes », éd. du Noyau, 2013 et « Bois perdus » avec Augustin Rebetez, 2017

Les commentaires sont fermés.