Tristan Donzé

Enseignant de philosophie, chatouillé depuis toujours par le souffle de la poésie, Tristan Donzé publie en 2012 un premier texte, Quand ça sent le sapin, chronique d’un trentenaire nel mezzo de quelque chose, qui retrouve un premier amour qui l’avait fait voler : une fille du nord… fille d’une terre si libre que cela?

Des Sarments, roman aux couleurs valaisannes explore d’autres terres, celles des amours défraichis, dans le monde post moderne des solitudes, où les individus s’efforcent de s’accrocher à quelque chose qui aurait du sens.

En 2014, il publie un livre pour les enfants – rédigé sous l’oeil complice de sa fille – sous l’impulsion d’Alexandre Correa et Agneszka Pirszel, illustratrice de l’ouvrage.

En 2015, il rédige les textes pour une oeuvre musicale contemporaine de Mallika Hermand. « Elue », pour voix, orgue, guitare électrique et violoncelle.

Tristan a reçu la bourse d’encouragement à l’écriture de Pro Helvetia en 2013, juste avant le Gros Correa.

 

Les commentaires sont fermés.